Ils accusent : « Ne pas cautionner des enrichissements personnels via les baux emphytéotiques signés avec quelques rares propriétaires. »

JPee répond : Il semble logique qu’en échange de la mise à disposition des surfaces, les propriétaires fonciers et les exploitants agricoles perçoivent un loyer garanti sur le long terme.